EN | FR | UA | RU
Visitez notre Clinique
19-А, rue M.Kryvonosa, Kyiv
Appelez-nous
‎+(380) 445 377 597
Envoyez un message
info@ivf.com.ua
Les heures de travail
Lun – Ven : 8AM - 8PM

Les résultats de l’évaluation de la qualité des tests de laboratoire CEQAS

Pour la énième fois la clinique « Nadia » a montré de bons résultats d’après le système international d’évaluation de la qualité des tests de laboratoire de CEQAS britannique (Cytogenetic External Quality Assesment Service), et gagné 100% après d’évaluation des tests préimplantatoires de génome complet (PGT-A).

Ainsi, nous avons encore réaffirmé une fois notre désir à respecter les plus hauts standards de qualité dans la prestation de services médicaux, y compris le diagnostic génétique, les termes de la GPL, DSTU (la norme d’Etat) ISO 9001:2008, et l’introduction de DSTU (la norme d’Etat) EN ISO 15189:2015.

Le système témoin électronique de MATCHER

La clinique de médecine de la reproduction « Nadiya » est l’une des premières en Ukraine qui a introduit le système témoin électronique de MATCHER.

Matcher suit toutes les étapes du travail avec le patient et le matériel biologique sans exception et permet d’obtenir une fiabilité et sécurité maximales dans l’identification des patients, de leurs cellules reproductrices et des embryons reçus.

Le système témoin électronique est utilisé par les principales cliniques de reproduction dans le monde entier. La combinaison d’équipements spéciaux et de logiciels dans le système Matcher permet la visualisation et l’enregistrement de photographies de toutes les étapes du cycle de traitement de l’infertilité. Dans ce cas, l’utilisation de codes à barres sur les conteneur avec biomatériau permet au «témoin électronique» la double vérification , en contrôlant l’origine des cellules reproductrices et des embryons.

Nous sommes heureux de vous informer que dès novembre 2017, ce système est disponible pour les patients de la clinique « Nadiya ».

Participation au Congrès international de PMA à New York

L’équipe de la clinique «Nadiya» a participé à un congrès international de la procréation médicalement assistée, qui a eu lieu les 25-26 Octobre à New York.

Cette année le directeur de la clinique «Nadiya» Valery Zukin a ouvert le congrès pour les experts de PMA du monde entier avec un rapport sur le développement de marqueurs génétiques qui bloquent les embryons.

Le deuxième orateur de la clinique de médecine reproductive «Nadiya» au Congrès est devenu un embryologiste Paul Mazur, qui a partagé son expériences du succès de don de cytoplasme et a parlé de comparaison des méthodes du transfert pronucléaire.

Le Congrès sur les technologies de la procréation médicalement assistée (ART World Congress) est un événement annuel pour les spécialistes de l’infertilité du monde entier. Cette année une attention considérable a été prêtée à l’expérience du transfert pronucléaire par des spécialistes de la clinique ukrainienne « Nadiya » (naissance d’un enfant avec un « ADN de 3 parents (la mère, le père et le donneur de cytoplasme), ce qui permet une paire qui souffraient de l’infertile depuis 15 ans, devenir les parents sans don d’oocytes).

L’audit de l’efficacité du traitement dans la clinique «Nadiya»

Pour la deuxième année consécutive, la сompagnie autrichienne d’audit  Quality Austria  procède à une vérification indépendante des données sur l’efficacité de méthodes de traitement de PMA dans la clinique «Nadiya».

« Le rapport de vérification » est une extension logique de l’effort de la clinique «Nadiya», visant à atteindre et à maintenir la conformité aux exigences de la norme internationale      ISO 9001:2008.

Un audit indépendant a confirmé la validité des données représentant les résultats cliniques de l’activité de «Nadiya» en 2016.

La conférence médicale avec les spécialistes de la clinique “Nadiya” en Israel

La conférence internationale de medicine a ue lieu le 5 Février  à Tel-Aviv sur le thème  «Une approche nouvelle pour les patients avec une insuffisance oocytaire : la donation de ooplasme avec la reconstruction de oocyte et zygote»

Sur l’invitation des collègues israéliens, les representents de la clinique “Nadiya” ont pris la parole à propos de la méthode innovante du transfert pronucléaire. Le premier enfant dans le monde entier avec l’application de cette méthode est né en Ukraine en janvier 2017.

Valery Zukin, le directeur de la clinique “Nadiya”, candidat en sciences médicales, a raconté du passé, du présent et de l’avenir du transfert nucléaire dans la reproduction.

PavloMazur, le médecin-embryologiste, a partagé avec les collègues son expérience sur le thème de “La technique du transfert pronucléaire”.

Nous remercions les collègues de l’Association de la reproduction en Israël de leur invitation et l’intérêt à ce sujet.

Clinique “Nadiya” a reçu le Certificat de qualité international

Nous sommes fiers de vous annoncer que la Clinique de médecine de la reproduction «Nadiya» est certifié selon la Norme de gestion de qualité ISO 9001:2008. À la fin d’octobre 2015,la clinique a passé avec succès l’audit de certification, qui s’est tenu par la société internationale Quality Austria (bureau central –Vienne, Autriche).

Nous travaillons constamment pour que la plupart de nos patients qui sont venu dans notre clinique Nadiya, auront au future le bonheur duquel ils rêvent. C’est pourquoi toute notre équipe va travailler pour l’amélioration du fonctionnement de la clinique dans le futur!

Le premier bébé dans le monde entier avec l’ADN de trois parents est né en Ukraine après avoir utilisé le transfert pronucléaire

Le 17 janvier 2017, les médecins de la Clinique de reproduction «Nadiya » ont déclaré la naissance du premier bébé du monde en Ukraine après avoir utilisé le transfert pronucléaire («le bébé de trois parents»). Le terme «enfant de trois parents» explique  simplement la présence de l’ADN de trois personnes de la mère, du père et de la donneuse.

Avec l’aide de cette méthode – le transfert pronucléaire de noyaux -la femme de 34 ans, qui souffrait d’infertilité pendant plus de 15 ans, a donné naissance à un bébé «génétiquement propre» en bonne santé avec son mari.

Avant, la femme avait beaucoup de tentatives de la FIV dans différentes cliniques, y compris celles à l’étranger (surtout en Israël). La raison de son infertilité est l’incapacité des embryons d’atteindre le stade du blastocyste. Les embryons arrêtent leur développement aux premiers stades. Jusqu’à ce moment, seulement  le traitement avec le don d’ovocytes pourrait aider ces patients.

L’essence de cette méthode consiste à placer le noyau du mari et de la femme dans un œuf de donneuse dont le noyau a été enlevé auparavant.

A la suite de cette manipulation, on a obtenu un œuf «reconstitué» qui possédait un ensemble génétique d’ADN nucléaire de la mère et du père (environ 25 000 gènes) et  ADN cytoplasmique provenant d’une donneuse (37 gènes), c’est-à-dire “de trois parents ».

La présence de l’ADN de trois personnes a été confirmée par l’examen de l’enfant pendant la grossesse dans les laboratoires de l’Ukraine et l’Allemagne.

La naissance du bébé après l’utilisation de cette méthode est enregistrée pour la première fois dans le monde entier.

En mars 2017, la naissance du deuxième bébé est attendue d’une autre femme avec une histoire similaire.